Share

Aller dans le sens de la nature de nos enfants – 1ère partie


Nous y voilà !

Dans ces derniers articles sur les différentes natures de nos enfants, nous allons explorer les bons réflexes à adopter afin de s'assurer d'aller dans le sens de leur nature.

Je souhaite en premier lieu m'excuser car, au début, j'avais pensé pouvoir organiser les informations sur 3 articles. Finalement, plus j'essaye de simplifier et de synthétiser plus, en réalité, les informations me semblent importantes.


Alors il faudra être encore un peu patients : cela sera plus long que prévu, mais au moins j'arriverai à m’endormir tranquille en sachant que le minimum de bases sur le sujet auront été écrites.

Pour chaque nature que nous avons vues dans l'article "Découvrons la vraie nature de nos enfants" ainsi que dans la suite,  précédents, nous verrons ensemble : quel style alimentaire et quelle activité sportive leur correspondent le mieux, et puis bien-sûr, comment les aider à développer leur environnement émotionnel.

La nature de nos enfants : l'accepter et la comprendre  

Je vous demande vraiment de ne pas tomber dans le piège de croire qu'il y a des natures  plus fortes et d'autres plus faibles. Qu'il existe un tempérament souhaitable ou bien que les natures définiront forcement le futur de nos enfants !

Je crois profondément que  le monde est beau, parce qu'il est varié, hétéroclite. Il ne peut y avoir que des Jimmy Hendrix, des Albert Einstein, des Nelson Mandela ou des Sébastien Chabal …  L'ensemble de ces personnes, aux caractères, tempéraments et natures différentes font, à mon avis, au-delà des personnages, la vraie beauté et richesse de ce monde.

Le style de vie adapté à l'enfant sanguin

En lisant le premier article de cette série, nous avons appris que l'enfant sanguin est le jouisseur de la vie par excellence !

Lorsque nous sommes parents d'un enfant sanguin nous nous devons de l'aider à rééquilibrer sa gourmandise : inutile en revanche de lui proposer des aliments sains qui riment avec ''ennui''... votre enfant les refusera 😉  

Rappelez-vous, il adore les fêtes et les moments de partage, alors pourquoi ne pas opter pour des options festives mais saines : par exemple, des sorbets aux fruits (donc à l'eau), des bâtonnets de légumes à tremper dans des sauces (faites maison et de qualité), des brochettes de fruits aux 100 couleurs, etc.

L'enfant sanguin a une bonne force vitale. Du coup son corps n'aura aucun problème à s'exprimer à travers des symptômes : fièvre, inflammation, réactions vives, etc. Ces enfants ne seront donc pas à classifier comme ''souvent malades'' mais plutôt avec de fortes expressions vitales : leurs réactions seront donc souvent très aiguës et soudaines. Elles devraient en revanche être moins longues dans le temps.
Ces symptômes touchent souvent la sphère respiratoire, digestive ou cutanée.

Afin d'aider le corps dans l'expression de sa vitalité, n'oubliez pas de lui proposer souvent à boire : élément propice à l'élimination des toxines.
Concernant l'alimentation, l'enfant sanguin a de bonnes capacités digestives qui, d'un côté demandent de l'attention afin de ne pas aller vers l'excès, et de l'autre sont un atout.

Je vous invite donc à toujours privilégier des aliments frais et de saison : une telle alimentation sera capable d'assurer du carburant de qualité pour cet enfant très énergivore. De plus, rappelons-nous qu'il s'agit d'une nature chaude : assurons son rafraîchissement avec des plats frais et des crudités.

Ne craignez pas de lui proposer régulièrement des protéines légères. Attention en revanche aux produits laitiers et aux farines blanches. Ces produits sont très inflammatoires et pourraient surcharger la sphère ORL, système faible chez l'enfant sanguin.

Aidons-le à se canaliser pour s'épanouir
nature enfant sanguin

Allez.... nous l'avons tous compris maintenant : l'enfant sanguin était Chabal dans mon exemple. Hors imaginez-vous si les parents de ce dernier n'avaient pas eu accès au sport pour canaliser ce colosse ?!

En revanche, n'attendons pas d'avoir un armoire à glace de l'âge de 12 ans avant de passer à l'action : le sport sera votre meilleur allié pour aider votre enfant sanguin à se canaliser. L'idée est simplement de lui permettre de véhiculer son énergie débordante au lieu de devenir un éléphant dans un magasin de porcelaine !

Petit rappel sur la nature de nos enfants : KIDY enfant sanguin, dit partage et convivialité ... alors votre enfant aimera également partager ses victoires ainsi que ses défaites. Privilégiez les sports en équipe comme le basket, le rugby, les sorties en balades avec les copains, etc... Les activités en pleine nature pourront aussi lui permettre de mieux s'ancrer dans l'instant présent car il est souvent dans « l'après ».

De par son énergie débordante, il se disperse très facilement et se lasse également rapidement. Il a parfois besoin de plusieurs activités pour assouvir son besoin de bouger.

Une autre activité que je conseille souvent en consultation c'est l'improvisation au théâtre : l'enfant sanguin est associé à l’élément air, avec de grandes capacités communicatives.

Ces activités l'aideront à maîtriser sa communication et, surtout, sa capacité d'écoute. De plus, l'improvisation lui permettra de mieux comprendre et maitriser ses émotions.

L'enfant sanguin, vis à travers le regard de l'autre

Vous souvenez-vous ? Malgré les apparences d'enfant très extraverti, la nature sanguine cache un environnement émotionnel très sensible, voir, parfois, hyper-émotif. L'enfant sanguin, vit donc beaucoup à travers le regard de l'autre.

Pour l'aider au niveau émotionnel, les parents de l'enfant sanguin auront la dure tache de l'aider à prendre conscience de ses émotions : en effet, les enfants sanguins les vivent beaucoup trop fortement.

Typiquement, ils se plaindront de maux de ventre, de spasmes ou de diarrhées. N'hésitez donc pas à les initier, de manière ludique bien-sûr, à des activités comme la sophrologie, la méditation, la respiration consciente, le yoga, etc.

Un dernier petit conseil pour les parents de ces amours qui souhaitent l'attention totale de leur entourage : la Fleur de Bach Chicorée, pourrait vous être très utile 😉.

KIDYmail

Le saviez-vous ?

Le tableau récapitulatif des 4 différentes natures : sanguin, bilieux, lymphatique et nerveux ! 

Le style de vie adapté à l'enfant bilieux


Vous savez, en écrivant l'article avec les traits typiques de cette nature, j'y ai tellement vu ma fille ! Je dirais même plus : je m'y vois aussi 😅 !
Enfant avec une vitalité extraordinaire, colérique et obstiné, autonome et têtue.... difficile ne pas sombrer dans une éducation militaire avec ces amours qui nécessitent de beaucoup de cadre et rappel à l'ordre.

En Italie, nous avons une expression que l'on adresse aux gens de notre entourage sous l'emprise de la colère qui dit : ''ne te pourris pas le foie pour cela''. En effet, cette sagesse populaire a bien visé l'une de grandes faiblesses de l'enfant bilieux : la sensibilité hépatique dominante.
Pas étonnant donc qu'il soit sujet aux nausées, vomissements, gastro-entérites mais aussi aux troubles allergiques, respiratoires ou cutanées.
Considérez que le foie joue un rôle fondamental dans l'équilibre de l'organisme. Lorsque l'enfant bilieux est malade, les manifestations sont aiguës et assez fortes, à la hauteur de sa force vitale. La fièvre peut vite monter et sera donc à surveiller.
 
En revanche, ils sont assez équilibrés au niveau de l'alimentation, qu'ils savent instinctivement réguler grâce à une puissance digestive correcte.

Attention donc parents : il faudra faire très attention à ne pas les forcer à se nourrir car vous entrerez tout de suite en conflit avec eux.

Je le vois également avec ma fille : elle a un dynamisme hors pair ! Elle a donc besoin de beaucoup de carburant, mais pas n'importe lequel : un carburant qui puisse lui fournir l’énergie à long terme, pour la journée.

Je vous conseille donc de ne pas négliger les bons apports en protéines qui sont fondamentaux dans la construction structurelle du corps ; ainsi que les glucides de bonne qualité, qui sont nécessaires à créer de l'énergie.  

L'expérience clinique m'a quand même amenée à conseiller les parents à privilégier les protéines végétales : par exemple les oléagineuses, les légumineuses et les céréales semi-complètes pour une énergie qui durera plus longtemps.  N'oubliez pas les dangers des anti-nutriments : dans cet article je vous en parle et je vous donne des astuces pour les éliminer ! Les protéines légères telles que les viandes blanche et les poissons leurs conviennent également très bien.
Personnellement, je donne à ma fille des légumes crus toute l'année, à chaque repas, même l’hiver !

D'ailleurs, l'enfant bilieux est le seul qui a le tempérament adapté à consommer les crudités quotidiennement.

Un dernier conseil d'ordre alimentaire, afin de chouchouter sa sensibilité hépatique :  pensons plus souvent aux aliments riches en souffre ! Par exemple, dans les légumes : le chou vert, les lentilles, les poireaux, les oignons, les radis noirs, les navets et les artichauts. Ces légumes n'étant pas très simples à faire manger aux enfants pensons aussi aux graines et oléagineuses comme les noix, amandes, noix de pécan, châtaignes, graines de sésames, etc..

L'activité sportive le défatigue et le régénère
nature enfant bilieux

Vous avez l'impression que plus il en fait, plus il en ferait ? Vous avez vu juste 😉 !
Nous le découvrirons au fur et à mesure des différents tempéraments mais, le mouvement joue un rôle très important pour toutes les natures. Un seul tempérament ne peut en revanche pas s'en passer : l'enfant bilieux. En effet, lorsqu'il ne se dépense pas assez, il peut vite devenir nerveux et agité.

L'enfant bilieux veut toujours être le premier, il fera tout pour réussir. Orientez-le donc plutôt vers des sports individuels comme l’athlétisme, le tennis, les arts martiaux ou la natation, ces activités physiques sont très adaptées pour ce tempérament. Il adorera aussi la compétition (saine bien-sûr).  

Attention quand même ! Faisons attention à ne pas trop attiser le ''feu'' (élément associé à ce tempérament) déjà présent en lui : le risque sera d'acidifier son organisme et générer des troubles inflammatoires, une fragilité osseuse et ligamentaire. Pour temporiser tout cela, les sports de plein air, en espaces ouverts, comme la marche et l'escalade seront très intéressants.

Vous souhaitez être accompagnés pour comprendre la nature de vos enfants et mieux choisir son hygiène de vie?

Derrière le masque de la confiance, se cache l'insécurité

Vous l'aurez compris, l'enfant bilieux aime briller, arriver premier et surprendre positivement son entourage. Ce leader naturel peut cacher un besoin de contrôle, un besoin d'anticipation, une maîtrise sur les choses, mais aussi de la frustration et un mal-être. En clair, derrière le masque de la confiance, se cache de l’anxiété.

Il sera donc certainement plus à l’aise dans l'action que dans la réflexion : il a une vraie difficulté à se connecter à son ressenti. Ce qui d'ailleurs lui vaut (à tort) le statut d'insensible. Nous devons donc l’accompagner pour éviter qu’il ne se détache à jamais de ses émotions.

Alors, je sais que vous me voyez arriver avec mes gros sabots, mais je vais vous surprendre : je vous déconseille de l'orienter tout de suite vers les disciplines d'auto-cultivation (comme c'était le cas pour les enfants sanguins) : j'ai personnellement déjà essayé d'initier ma fille à la méditation. Il n'y a eu rien à faire... le seul résultat que j'ai obtenu à été de l’agacement, 😂 !

Tout n'est pas perdu, ne vous inquiétez pas ! Les activités manuelles, créatives, ou encore le jardinage sont, pour elle, une belle manière de canaliser son attention. N'est-ce finalement pas le but de la méditation 😉 ?
Alors pour terminer cette première partie, je veux vous donner une petite astuce : quelques gouttes d'huile essentielle d'orange douce (possible en diffusion à partir de 3 mois), permet une action anxiolytique qui lui permettra de retrouver le calme.

Un dernier mot avant de vous laisser : j'ai choisi comme titre ''Aller dans le sens de la nature de nos enfants'' car il ne s'agit pas de suivre des règles. Il ne s'agit pas d'appliquer un protocole aveuglement, sans tenir compte de la singularité de chacun de nos enfants 😉
Aller dans le sens de la nature signifie : miser sur les points forts afin de soulager et renforcer les points faibles.  

À dans 15 jours pour la suite !

Naturellement,
Mauro 🌱

À propos de l'auteur

Mauro Maza

Naturopathe spécialisé en pédiatrie

J'accompagne vos enfants tout au long de leur croissance :

bébés, enfants et adolescents


Mon objectif ?

Les aider à vivre plus forts !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}